Formation d’hypnothérapeute, devenir hypnothérapeute : mon défi personnel :

Helloooooooooo ! Après 3 semaines d’absence, on se retrouve pour un bilan ! Et oui, je fus absent pour une bonne raison, je terminais, ma formation d’hypnothérapeute, hypnologue, hypnopraticien, appelé cela comme vous voulez ! Pour cette fin de formation, je n’avais en plus pas d’ordinateur…C’était donc impossible pour moi de continuer à écrire des articles. Et j’étais tellement concentré sur la formation, que je pense que je n’aurai pas eu l’énergie pour !

Avant de commencer, et pour connaître tout le parcours depuis le début, vous pouvez lire ces articles, ils vous permettront de mieux comprendre :  « Formation d’hypnothérapeute, devenir hypnothérapeute : mon défi personnel : 1 »  « Formation d’hypnothérapeute, devenir hypnothérapeute : mon défi personnel :2 »  « Formation d’hypnothérapeute, devenir hypnothérapeute : mon défi personnel :3 »  « Formation d’hypnothérapeute, devenir hypnothérapeute : mon défi personnel : 4 » 

Thérapie patient thérapeute
Devenir hypnothérapeute

En lisant ces articles, vous comprendrez comment se déroule la formation pour devenir hypnothérapeute et vous découvrirez comment je l’ai vécue aussi !

Prélude

C’est lors de ma première au lycée que j’ai découvert que je voulais devenir hypnothérapeute !
Mais il a fallu faire un choix, celui de d’abord faire des études d’infirmier. Et ce fut un coup dur pour moi cette décision, car je n’ai jamais su ce que je voulais faire plus tard. Et lorsque j’avais enfin trouvé, j’ai vite compris que ce n’est pas tout de suite après le bac que je pourrai me lancer dans cette voie !

Du coup après le bac, j’ai intégré une école d’infirmier, c’était encore sur concours à cette époque (en 2017)

Ecole d'infirmer
Infirmier 🙂

Et puis 3 ans après en Juillet 2020 avec une fin de formation chamboulé par l’épidémie du Covid, me voilà diplômé infirmier d’Etat !
Et en Septembre, je commence enfin ma formation d’hypnothérapeute à l’Arche à Paris, soit 5 ans après !

Technicien en hypnose Ericksonienne

Je devais, à l’ARCHE, commencer, avec les 2 premiers modules de Technicien 1 et Technicien 2.
Lors de ces 2 modules, ont apprends tout l’aspect technique de l’hypnothérapeute. C’est-à-dire, la posture, l’attitude, les inductions, la détermination d’objectif. Vous l’avez compris, l’accent est mis sur tous les outils techniques de l’hypnothérapeute.
On a quand même vu, et appris, 3 protocoles d’hypnose, en fin de Technicien 2 pour se projeter dans la suite, qui est le Praticien 1 et le Praticien 2

Maîtriser les techniques des hypnothérapeutes

Praticien en hypnose Ericksonienne

Et me voilà, le 28 février 2021, à Paris, rue Bagnolet, pour finir ma formation initiale d’hypnothérapeute avec le Praticien 1 enchaîné du Praticien 2 !
C’était génial !!!


On a commencé le module de Praticien avec pas mal de nouvelles méthodes, des outils de PNL notamment. Si la PNL vous intéresse, j’ai déjà ces articles dessus : « Qu’est-ce que la programmation neuro-linguistique ? Et quel est son lien avec hypnose ? »  et « La communication en hypnose, des nouveaux outils à utiliser en séance ou en entreprise, en marketing, en entretien d’embauche : » 

Donc on commence avec des nouveaux outils et commence les vrais séances d’hypnose comme en cabinet : avec détermination d’objectif, induction, approfondissement de transe, et protocole.
Les séances devaient durer 1h00 et c’était des moments incroyables, très profond, très humains, avec beaucoup d’émotions.

Préparer le matériel
Des nouveaux outils et protocoles à notre arsenal d’hypnothérapeute

En Praticien 1 et 2, l’accent est du coup, mis sur la pratique ! Logique jusque-là, c’est pour ça que tous les jours on devait réaliser des séances de 1h00.
C’est également pour ça, que on apprend pleins de nouveaux protocoles, avec les régressions, les futurisations !
A côté cela, on continue en même temps à apprendre des nouveaux, notamment en communication, avec les métaprogrammes, les métamodèles.
Des outils, comme la transe partielle, l’approfondissement de la transe, des recadrages font aussi partis du programme !

La formation d’hypnothérapeute

Pour cette partie, ce sera vraiment mon ressenti subjectif, donc lisez ces prochaines lignes avec du recul. Ce n’est ni la vérité, ni un mensonge, c’est simplement mon ressenti !

Déjà je suis très content de l’école que j’ai choisie, l’ARCHE à Paris. C’est une formation complète avec des formateurs reconnus, avec une bonne réputation, et relativement humaine.
Je dois dire que j’ai fait des rencontres formidables là-bas. Tant au niveau des formateurs, que des « stagiaires hypno » avec moi. J’ai aussi rencontré des gens très space et bizarre mais je retiens que les bonnes rencontres, avec des humains formidables, avec des qualités extraordinaires, une bienveillance extrême, une objectivité à toute épreuve, un altruisme énorme enfin voilà.

Je ne sais pas si c’est spécifique à l’ARCHE, mais, on pratique entre nous. C’est-à-dire, que dès lors qu’on doit apprendre un nouvel outil, que ce soit de la communication, une induction, un protocole, on pratique entre nous. Donc on travaille sur nos problématiques, et il y a pleins de côtés positifs à ceci comme aussi des négatifs. Et je dois dire, que tous les jours, être face à ses problèmes, travailler dessus, pour ma part, c’était vraiment compliqué. Surtout que je n’ai pas beaucoup de confiance en moi et ça empiétait sur la formation.
Mais il y a plein de côté positif, comme le fait que déjà on soit en phase avec soi-même, qu’on évolue sur le plan personnel et santé, c’est quand même un privilège !

Une autre super école, est celle de Jordan Vérot 🙂

La formation est intense ? Je ne sais pas, à vrai dire je pense que ça dépend de chacun.
C’est vrai que ça peut être vécue comme intense, on voit un nouvel outil, une nouvelle connaissance, un nouveau protocole, une nouvelle induction et on pratique tout de suite et on enchaîne comme ça tout le temps ! Donc je comprends pour certains ce soit intense, surtout qu’on est évalué par notre formateur à chaque fois qu’on pratique !
Et par-dessus tout, on n’a aucun jour de repos, c’est du Lundi au Dimanche sans jours de repos.

Conclusion

Je referai encore un article sur la formation d’hypnothérapeute. Parce que j’ai encore tellement de choses à dire et en 1 article c’est impossible de tout condenser ! N’hésitez à poser des questions en commentaire sur la formation. J’y répondrai justement lors de ce dernier article que je ferai !

Spread the love

2 commentaires

  1. L’hypnose n’est clairement pas un domaine sur lequel je suis calée. Cependant, à chaque fois que je lis sur le sujet, je me dis que ça ressemble beaucoup à la sophrologie. Tu saurais me dire quelles sont les grosses différences entre ces deux pratiques ?

    1. J’avoue ne pas m’y connaître en sophrologie !
      Cependant je suis très calé en hypnose 🙂 En hypnose, on induit un état modifié de conscience, cet état est aussi appelé “semi-conscient” et c’est dans cet état que le changement personnel se fait le plus rapidement. On se connecte à des émotions (positives ou négatives), on va explorer son passé, explorer un futur possible etc..
      On peut échanger dessus si besoin !

Laisser un commentaire