Hypnose et Neuroscience, les neurosciences en hypnose – Hypnose pour sa santé

Hello à tous et à toutes ! On se retrouve aujourd’hui pour discuter science et hypnose. Il y a encore pas mal de personnes qui disent que « l’hypnose n’existe pas » etc… Alors que l’hypnose est un état totalement naturel qui existe depuis que l’être humain existe ! La science a beaucoup étudié l’hypnose et les scientifiques ont découverts des normes communes. Ils ont pu « mesurer » également l’hypnose, créer des normes, établir des faits réels. C’est ce que je vous propose aujourd’hui, voir aussi les dernières avancées scientifiques. Bonne lecture 😊

Introduction

Avant de commencer à lire l’article je vous propose de rapidement vous pencher sur « Les états modifiés de conscience, qu’est-ce que c’est ? »

Hypnose
Les états modifiés de conscience

Cet article vous donnera la base sur l’hypnose, et les états modifié de conscience.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

En 2003, l’hypnose était vu comme un état modifié de conscience. Encore actuellement, c’est vrai bien évidemment.
Et c’est en 2015 qu’une définition plus poussée est proposé : L’hypnose est un état de conscience qui implique un état attentionnel très grand. Elle engendre une diminution de la conscience des éléments périphériques, caractérisé par une capacité de produire une réponse aux suggestions.

Pour faire simple, l’hypnose regroupe un ensemble de phénomène, qui permet une réponse aux suggestions. L’hypnose est un état, où nos processus perceptuel, cognitif, affectif, idéomoteur sont modifié.

Scientifiquement parlant, il n’existe pas un état spécifique et unique du cerveau permettant d’attester que la personne « est en état modifié de conscience »

L’hypnose repose sur le principe d’équifinalité. J’adore ce principe qui pour ma part, est aussi vrai dans la Vie de tous les jours. Ce concept repose sur le fait que pour arriver à un résultat X, on peut emprunter plusieurs chemins différents. Comme différentes façons d’arriver au même résultat.

On peut arriver à 6 en faisant 2+2+2 ou 3+3 ou 4+2 etc… .

Plusieurs chemins mènent au même résultat

Approche intrinsèque de l’hypnose

Concernant l’approche intrinsèque, on retrouve 4 paramètres :

C’est de manière très dézoomer, un résumé d’une expérience hypnotique. On pourrait rajouter pleins d’autres points évidemment.

La susceptibilité hypnotique représente la suggestibilité de la personne. C’est-à-dire si la personne est « facilement hypnotisable » ou si au contraire il va falloir plusieurs exercices, voir minutes et parfois heures pour parvenir à un état modifié de conscience. (Milton Erickson pouvait parfois entraîner ses patients à la transe hypnotique pendant des heures !)

Répondre aux suggestions

De son côté, l’induction est simplement le processus, qui va faire basculer la personne de son état habituel à l’état modifié de conscience. On dit souvent qu’on va utiliser telle ou telle induction pour mettre sous hypnose notre sujet. Il existe une infinité d’inductions. Votre seule limite est votre imagination. Certaines personnes auront besoin de plusieurs inductions pour être sous hypnose.

Les suggestions hypnotiques c’est que l’hypnotiseur va suggérer à son sujet. Par exemple, quand je suis avec mon sujet, je vais lui suggérer qu’il va ressentir de la légèreté dans le bras droit. C’est une suggestion. On peut suggérer pleins d’effets, lourdeur, chaleur, froid etc

Et la réponse hypnotique est le résultat de cette suggestion. Je suggère qu’il va ressentir de la légèreté, lui de son côté va le ressentir (si j’ai bien fait mon travail) et c’est sa réponse à ma suggestion. Il peut arriver qu’il ne ressente aucun changement. Il peut aussi arriver qu’il ressente un autre effet, et même peut-être l’effet contraire ! La réponse hypnotique c’est simplement les effets que produisent ou non vos suggestions.

Je vous suggère de lire aussi “Qu’est-ce-que l’hypnothérapie ?”

Hypnose et effet sur le cerveau

Sous hypnose beaucoup de régions et aires du cerveau fonctionnent et sont lié à l’état d’hypnose ou du moins sont caractéristique de l’état d’hypnose.

Par exemple les personnes qui sont « facilement » hypnotisable montre un corps calleux plus volumineux. Ceci induit une communication interhémisphérique plus accrue !

Les états modifiés de conscience
Le cerveau sous hypnose

Les scientifiques ont également remarqué que le réseau exécutif du cerveau est très connecté au réseau de Saillance.

Et en comparant les personnes résistantes et les non-résistantes, les scientifiques ont remarqué que les régions utilisées étaient différentes aussi.

Phénoménologie de l’hypnose d’absorption

C’est une concentration intentionnel intense permettant l’immersion dans une expérience centrale au dépend des stimuli environnementaux. Comment les phénomènes hypnotiques apparaissent, comme la levée de bras, les sensations etc

On en a rapidement parlé avant, je vais l’expliquer mieux dans ce paragraphe. Il repose sur 3 réseaux : Exécutif/ Saillance/ Par défaut

Le réseau exécutif, sélectionne des réponses mentales et comportementale appropriées en fonction des infos disponible et exigences de la tâche.
En état modifié de conscience, ce réseau augmente son activité.

Le réseau de saillance, s’occupe quant à lui de la détection d’évènements externes et internes dans l’optique d’y allouer les ressources attentionnelles et exécutives nécessaires au traitement de ces évènements. Ce réseau sert surtout à prioriser les informations.
Sous hypnose, ce réseau modifie notre perception consciente de notre introspection et de notre sentiment de contrôle

Le réseau par défaut, c’est un réseau actif dans la « rêvasserie ».
Sous hypnose, ce réseau est moins actif, la rêvasserie diminue, on est plus orientée vers soi-même et on se sent projetés dans le temps.

Grâce à ces 3 réseaux, les scientifiques ont pu conclure que l’hypnose n’est pas un état cérébral, c’est un ensemble d’interactions entres plusieurs réseaux qui mettent en place les conditions pour l’émergence des phénomènes hypnotiques.

Conclusion

Voilà ce qui conclut ce premier article sur les neurosciences de l’hypnose. J’en ferai car il y a tellement de chose encore à dire dessus. Je trouve n’avoir pas été très clair sur certain aspect, donc il y aura un deuxième épisode !

Garder bien la définition actuelle de l’hypnose : L’hypnose est un état de conscience qui implique un état attentionnel très grand. Elle engendre une diminution de la conscience des éléments périphériques, caractérisé par une capacité de produire une réponse aux suggestions.

Si vous ne devez retenir qu’une chose de cet article, c’est de c’est un ensemble d’interactions, qui mettent en place les conditions pour l’émergence des phénomènes d’hypnose. Une règle d’or en hypnose est de toujours remettre en question nos croyances; et de également le faire avec ce qu’on nous dit 😉

Prenez également en note les 4 points de l’approche intrinsèque de l’hypnose qui sont importants :  La susceptibilité hypnotique – L’induction – Suggestion hypnotique – Réponses hypnotique

Spread the love

8 commentaires

  1. J’ai fait des séances d’hypnose Ericksonienne, et je trouve cette méthode absolument géniale. Je vais essayer l’auto-hypnose.
    Merci pour cet article

  2. Bonjour et merci pour toutes ces informations. Le cerveau me passionne a chaque fois que j’apprend sur lui et ses mystères sont vraiment bien gardés. Personnellement je suis pour ce genre d’articles qui répondent de manières pragmatique aux questions scientifiques. Je “hack” moi-même mes propres perceptions pour qu’elles me poussent vers une vie faites de sens. Il y a un côté hypnotique quand je compare avec ton article.

    La question est, qu’est-ce que la réalité? La perception de chacun étant différente pour tous, combinant les croyances et l’expérience de la vie ainsi que toute l’interprétation derrière, je me dis que l’hypnose n’est pas surnaturelle et que cela peut être interessant à utiliser au quotidien. Je suis curieux de voir tes prochains articles.

    1. Merci pour ton commentaire 🙂

      Ce que tu vis sous hypnose ,n’est pas forcément la réalité, c’est une réalité. Quand on va dans le passé en séance d’hypnose, souvent le client nous demande si ça s’est vraiment passé, la réponse est : on ne sait pas.
      Qui plus est, les neurosciences, ont mis en avant le concept des faux souvenirs, où une majeure partie de nos souvenirs sont en fait faux

  3. Il est vrai que l’hypnose est une pratique assez mystérieuse. Personnellement, je suis autant attiré pour tenter l’expérience que dubitatif ; probablement à cause d’un manque de connaissances de ma part. Une chose est certaine, ce très bon article m’a permis de mieux comprendre son mécanisme. Merci !

  4. Merci pour cette présentation claire 😉 !

  5. Un riche sujet. À approfondir!

  6. Merci pour cet article ! Le sujet est riche et les sceptiques encore très nombreux. Pour ma part, je suis extrêmement réceptive à l’hypnose, je me fait automatiquement embarquer dans une soirée d’hypnose spectacle (ce qui impressionne toujours l’entourage qui m’accompagne) et j’ai réussi à “soigner” une phobie avec des séances d’hypnose Ericksonienne. Mon prochain défi : donner naissance en auto-hypnose grâce à des cours de préparation avec une sage-femme hypnothérapeute. J’espère y arriver ! 🙂

    1. Wow, tu me raconteras ton accouchement si tu es ok !

Laisser un commentaire