Infirmier

L’hypnose à l’Hôpital. L’utilisation de l’hypnose à l’Hôpital. Infirmière et hypnose

Bonjour à tous ! Comme vous le savez déjà, je suis infirmier diplômé d’Etat et en même temps je réalise ma formation d’hypnothérapeute à l’Arche à Paris. Vu que ma formation a été décalé à cause du Covid et du confinement numéro 2, j’ai beaucoup travaillé en tant qu’infirmier depuis ! Du coup j’ai bien pu utiliser mes connaissances de Technicien 1 et 2 dans mon métier d’infirmier et je voulais vous partagez mes expériences avec certains de mes patients, où lors d’un soin j’ai utilisé des techniques d’hypnose pour que le soin se passe bien !

Introduction

Je suis diplômé d’infirmier depuis Juillet 2020, et en Septembre 2020 j’ai fait ma rentrée à l’école d’Hypnose de l’Académie pour la Recherche et la Connaissance en Hypnose Ericksonienne.
La formation se fait en plusieurs temps et plusieurs modules. Cela varie selon les écoles, mais la plupart du temps on retrouve 4 modules principaux : Technicien 1, Technicien 2, Praticien 1 et Praticien 2.

Ecole d'infirmer
Infirmier 🙂

En septembre 2020, j’ai fait et réussi mes 2 modules de Technicien ! Et j’avais initialement les 2 modules de Praticien en Novembre 2020 mais confinement a fait que…ce fut annulé. Ce qui me propulse directement à Mars 2021 pour la formation de Praticien.

Et en attendant, je travaille dans différentes structures de soins en tant qu’infirmier.
J’avoue que, je me suis retrouvé dans certaines situation où je me suis dit que je pouvais faire quelque avec l’hypnose, des situations où mes connaissances en hypnose pouvait non pas me servir à moi mais à mon patient à ce moment T, ou du moins je pouvais au moins tenter ! Et ce sont ces expériences que je vais vous conter !

L’hypnose et les prises de sang

Il faut dire, que à l’Hôpital, on fait beaucoup beaucoup beaucoup de prise de sang. Et énormément de patient ont peur des aiguilles, ce qui est normal et compréhensible !
Et nombreux sont les patients qui sont totalement stressé, qui refusent, qui ont peur, qui sont tétanisé à l’idée d’avoir une prise de sang.

L’hypnose pour les prises de sanf

Et je me rappelle très bien d’une prise de sang en particulier. Je rentre dans la chambre, ce patient déteste les prises les sangs, est très douillé, stressé enfin bref la totale…
Du coup, l’idée d’utilisé des principes hypnotiques me fait de l’œil et j’y vais. Je commence à raconter une histoire, à prendre ma voix d’hypnotiseur, une voix englobante, rassurante, bienveillante, j’enchaîne les suggestions, qu’elles soient directes ou indirectes.
Puis, vint un moment, où je le préviens que je suis entrain de remplir le dernier tube et que j’ai fini dans une poignée de secondes

Cliquez ici pour découvrir “Qu’est-ce-que l’hypnothérapie ?”

Et là, surprise, stupéfaction, il s’exclame « Mais vous avez piquez ????????? » « Je n’ai rien senti depuis tout ce temps ». J’avais vous confie qu’un énorme sourire derrière mon masque est apparu.
Je l’ai simplement dit que je n’ai rien fait d’autre que mon travail et que s’il n’a rien senti c’est uniquement parce que lui-même se l’ai permis !

J’ai réitéré cette expérience de nombreuses fois avec de beaux succès !

L’hypnose et la douleur

Là, c’est pour moi un sujet sensible… En fait ce qui m’embête, ce que l’hypnose à l’Hôpital est réduit à la douleur et l’anesthésie au bloc, alors que son champ d’action est tellement plus grand selon.
Ce qui ne m’a pas empêché d’utiliser l’hypnose pour les douleurs de certains de mes patients.
Je ne cependant pas réalisé exactement ce que je voulais, c’est-à-dire que le voulais le faire avec mes protocoles ou bien avec des sous-modalités, mais le temps est précieux et rare dans ce métier.

L’hypnose pour la douleur

J’ai pris les occasions que je pouvais pour tester l’hypnose sur les douleurs de mes patients, mais il me fallait des occasions bien précises, où je pouvais savoir si j’avais un véritable effet ! Typiquement c’était pour les patients qui ont des antalgiques de palier 1 puis de palier 2 si ce n’est 3 en fonction des douleurs si elles persistent ou non. Donc on est sur des douleurs surtout chroniques.

Pour ceux qui sont ont envie, cet article peut vous intéresser “Qu’est ce que je peux soigner avec l’hypnothérapie ?”

En toute honnêteté, j’avais des résultats mitigés, je me suis restreint aux suggestions, faute de temps. Lorsque ça ne marchait pas, c’était notamment pour des douleurs chroniques plus plus plus, des cristaux dans les reins par exemple. Si j’avais eu l’occasion de faire mes protocoles ou mes sous-modalités, est-ce que on aurait réussi ? Je ne sais pas…
Et pour ces douleurs non chroniques, c’était plutôt efficace à court terme, je précise à court-terme, car là où je travaille, les patients restent 1 à 4 semaines environ.

En tout cas, des simples suggestions sont efficaces !

L’hypnose et l’anxiété, l’hypnose et l’angoisse

Ici aussi, j’ai des résultats qui divaguent. De l’anxiété, de l’angoisse face à un examen, un doute ou autre, avec de l’hypnose, je fais passer ça crème…Tellement facilement.
Prenons simplement l’exemple de l’électrocardiogramme, j’ai besoin que mon patient soit calme, détendu, relaxé, et je m’amuse tout le temps à faire de l’hypnose. Plus mes patients sont calmes, détendu, plus les résultats de l’électrocardiogramme est fiable et bon.
Et pas plus tard qu’aujourd’hui lors d’un ECG avec une de mes patientes, elle me confie a telle point elle adoré ce soin et à quelle point elle se sentait bien et détendu depuis que j’ai commencé à raconter mes histoires !

L’hypnose et le stress

Sauf que, j’ai plusieurs patients souffrant de troubles psychiatriques, et devant l’angoisse de l’une de mes patientes, je suis incapable de soulager, incapable de calmer ses angoisses. Là encore je rate mes coups à chaque fois.

Cet article peut vous aider “Comment se déroule une séance d’hypnose avec un praticien?”

Conclusion

Oui on peut facilement utiliser l’hypnose à l’Hôpital, en tant qu’infirmier pour des soins simples et rapides. Malheureusement, il faut faire vite, aller au plus efficace, enfin dans mon cas, mais c’est le cas de beaucoup d’infirmières de ne pas avoir le temps !
Faute de temps ? Faute d’expérience ? Problème de qualité ? Faute de connaissance ? Faute d’efficacité ? Etant donné mon témoignage, mon champ d’action est encore limité, où je n’ai pas réussi pour des angoisses d’ordres psychiatrique, des douleurs chroniques à avoir ne serait-ce qu’un effet. Alors pourquoi ? C’est difficile à savoir….

Spread the love

Laisser un commentaire