Hypnose

Qu’est ce que je peux soigner avec l’hypnothérapie ?

L’hypnothérapie reste encore aujourd’hui une thérapie peu connue du grand public. Elle s’inscrit dans le courant des thérapies dites alternatives, complémentaires et émergentes. Présente dors et déjà dans quelques services à l’Hôpital public, nous allons aujourd’hui nous concentrer sur les différentes applications de l’hypnothérapie à l’Hôpital. Nous verrons les différentes possibilités de soins que peuvent dispenser les hypnothérapeute en cabinet libéral dans un autre article !

De l’hypnose à l’Hôpital public ?

En effet, cela fait déjà quelques années que l’hypnose est utilisée à l’Hôpital. Qui plus est, il existe aujourd’hui beaucoup de formations pour le personnel soignant afin de s’armer de l’hypnose dans leur pratique.

L’hypnose à l’Hôpital convient à tout le monde ! Que ce soit les enfants les adultes et les personnes âgées. Car je le rappelle, tout le monde est hypnotisable ! Je vous laisse cliquez ici pour découvrir mon article là-dessus.

Hôpital
Service hospitalier

La pratique la plus répandue à l’Hôpital de l’hypnose est les anesthésies, c’est ce qu’on appelle une hypnosédation.

            Qu’est-ce qu’une hypnosédation ?

L’hypnosédation est simplement l’utilisation de l’hypnose dans un but de sédation, autrement dit, on utilise l’hypnose à des fins thérapeutiques en « endormissent » le ou les membre(s) nécessaires lors d’une opération ou d’une chirurgie au bloc opératoire. A savoir qu’à n’importe quel moment, si l’hypnosédation n’est pas suffisante ou si elle arrête de faire effet, alors l’anesthésiste utilisera des médicaments à visée relaxante et sédative dans le but de réaliser une anesthésie local/général.

A noter, que c’est au cas par cas que se décide si l’intervention peut s’effectuer sous hypnose et c’est aussi et surtout au consentement du patient. Il n’existe pas de liste qui indique que l’opération X, Y et Z peuvent se faire sous hypnose et que les autres non. C’est vraiment au cas par cas en fonction de l’opération, du patient, du risque etc…

Hypnose au bloc opératoire
Utilisation de l’hypnose au bloc opératoire

L’intérêt de d’l’hypnosédation est, que lorsque l’opération est finie, le patient peut immédiatement boire et manger. Des témoignages d’autres patients indiquent également qu’ils ne ressentent aucun troubles digestifs ou intestinaux comme des nausées ou des vomissements. En outre, les patients ont généralement un bon souvenir de leur opération. Et enfin, grâce à l’hypnosédation, les patients réduisent aussi considérablement leur consommation de médicaments pré- et post-opératoire.

« Le processus est aussi beaucoup moins lourd, sans avoir recours à un respirateur ni à s’inquiéter des effets secondaires des anesthésiques »

Dr Éric Fournier, anesthésiste du CHU de Tours, spécialisé en hypnose médicale

Je vous laisser cliquez ici pour découvrir une fiche récap de l’hypnosédation fait un institut de soin.

L’hypnose utile en cancérologie et en soins palliatifs ?

Outre l’aspect bloc opératoire et chirurgical de l’hypnose, c’est également en cancérologie que l’hypnose s’est fait une bonne place.

Réduire la douleur de la maladie, diminuer le stress lié aux opérations, réduire la consommation de médicaments, soulager les effets secondaires des médicaments anti-cancéreux, l’hypnothérapie est un véritable couteau-suisse en cancérologie et en soins palliatifs !

Cancer
Maladie du cancer

Beaucoup d’études furent menées dans les services oncologiques et palliatifs de différents CHU (Centre Hospitalier Universitaire) sur l’utilisation de l’hypnothérapie et les résultats furent sans appels ! L’hypnothérapie agit énormément sur les douleurs, le stress et l’anxiété qu’implique un cancer ainsi que sur les effets secondaires des médicaments oncologiques.

Et la psychiatrie dans tout cela ?

Tout d’abord, la psychiatrie ce n’est pas que la schizophrénie et la bipolarité comme beaucoup de personnes le pensent. Non, on retrouve pléthore de pathologies :

  • La dépression
  • Les troubles anxieux
  • L’anorexie mentale
  • Les addictions
  • Les troubles du comportement
  • Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)
  • Etc …
Santé mentale
Les maladies psychiatriques

Ok, c’est bien tout ça, mais concrètement qu’est-ce que peut faire l’hypnose dans tout ça ?

Et bien…on ne sait pas vraiment… Il existe des travaux, des études, mais rien de réellement concret et satisfaisant pour les patients en est sortis. Les résultats ne sont pas les mêmes, les médecins ne sont pas d’accord, c’est le gros bordel !

La pédiatrie et l’hypnose

Petit aparté sur la pédiatrie qui pour moi, nous enseigne une leçon très importante de l’hypnose !

La pratique de l’hypnose médical est meilleure, plus rapide, plus efficace chez les enfants et adolescents. Alors pourquoi me diriez-vous ? Les études montrent que les enfants sont plus réceptifs à l’hypnose, par rapport aux adultes. Comment expliquez cela ? Par plusieurs raisons, la première est que les enfants ont une imagination débordante par rapport aux adultes, ils arrivent plus facilement à rêver, à imaginer, à rentrer dans un monde irréel et inconscient où les lois physiques, les normes n’existent plus. L’adulte pervertit par le monde qui l’entoure, pervertit par les normes, par les modes, n’est plus aussi libre de penser ce qu’il veut comme les enfants. L’adulte rentre dans un moule avec tous les autres adultes, sa façon de pensée est façonné par son expérience, son vécue, par les normes, par ce que les gens pensent. L’adulte s’autocensure contrairement à l’enfant !

Enfants
Des enfants jouant ensemble grâce à leur imagination

Il faut donc retenir que plus vous avez des capacités à imaginer, rêver, créer, plus facilement vous rentrerez en état d’hypnose et plus vous pourrez profitez des bienfaits de cette thérapie !

L’hypnose comme outil de guérison ?

C’est sur quoi se penche beaucoup de chercheurs et médecins. Certains médecins tentent de guérir certaines maladies à l’aide de l’hypnose. Là encore, tout comme en psychiatrie, rien de concret n’est encore sorti du lot mais selon beaucoup de chercheurs, l’hypnose serait en capacité de guérir certaines pathologies. Lesquelles ? Ils ne savent pas encore mais ils espèrent obtenir des réponses assez rapidement

Pour résumer….

L’hypnothérapie est une médecine douce non médicamenteuse qui vient compléter efficacement les thérapies conventionnelles curatives.

Que ce soit pour des soins douloureux (lié aux pathologies du patient, à sa sensibilité etc…), des opérations au bloc opératoire, des douleurs, des migraines, le stress, et j’en oublie encore, le champ d’applications de l’hypnose à l’Hôpital n’a pas encore atteint son zénith et, est d’ailleurs, encore très loin de ce sommet (notamment en psychiatrie ou pour guérir peut-être certaines pathologies).

L’Institut nationale de la santé de la recherche médical (INSERM) dit même « L’hypnose est l’une des pratiques complémentaires les plus intégrées à l’offre de soins conventionnels ». Autrement dit, selon l’INSERM, l’hypnothérapie est une des médecines complémentaires la plus adapté à l’Hôpital public aujourd’hui. L’INSERM a d’ailleurs réalisé tout une étude sur l’hypnose à visé médical que vous pouvez consulter en cliquant ici.

Spread the love

Laisser un commentaire